Rituel phrase du jour | Production d’écrits au cp ce1

1 – Modèle « Ma phrase du jour » – J’écris une phrase pour raconter ce que j’ai dessiné.
2 – Modèle « Ma phrase du jour » – J’écris une phrase pour raconter ce que je vois sur l’image.
3 – Modèle « Ma phrase du jour » – Je copie et je dessine.
4 – Modèle « Ma phrase du jour » – J’écris une phrase à partir d’un mot.
5 – Modèle « Ma phrase du jour » – Je recopie les phrases de la dictée faite en classe.
6 – Modèle « Mon mot du jour » –  Je recopie le mot à apprendre par cœur.
7 – Modèle « Mes mots du jour » – Je recopie les mots à apprendre par cœur.
8 – Consignes production d’écrits lecture / relecture – Je lis les consignes – J’écris ma phrase – Je me relis et me corrige à la manière de la « dictée zéro faute » ou « dictée 0 faute ».

.

« Résoudre un problème d’orthographe grammaticale dans les textes qu’on écrit – car il s’agit bien d’une résolution de problème au même titre qu’en mathématique – exige de mobiliser un ensemble de connaissances et de les articuler entre elles, ce qui représente un processus long et difficile à acquérir ».

.

 .

.

Vous trouverez plus bas dans cet article chacun des documents proposés en format normal.

L’on peut mettre en place un petit rituel « ma phrase du jour », pas forcément pour travailler l’analyse grammaticale comme pourrait le suggérer ce titre mais plutôt dans l’objectif de faire écrire de manière autonome une puis plusieurs phrases de plus en plus complexes, en fonction bien sur de la progression des révisions ou approfondissements des sons à l’école, ainsi que des quelques notions de grammaire évidemment.

Une phrase à partir du mot du jour, en fonction de la liste des mots à apprendre, en fonction des sons et/ou des textes étudiés en classe, en fonction de la dictée du jour (ou « dictée flash » ou dictée quotidienne) …

Comme expliqué ici et là sur le site, je tiens à ce que Razmok’ utilise toutes les ressources possibles : cahiers du jour, cahier des mots ou carnet de vocabulaire, listes des mots, dictionnaire, … et moi-même en écrivant les mots dont il pense avoir besoin et que je sais qu’il ne les a pas vus en classe. Si je le force à se questionner sur la manière d’écrire un mot inconnu en le laissant puiser dans son bagage de connaissances, il perdurera longtemps même après corrections et explications, à écrire [automatiquement] des mots erronés corrigés par l’enseignante mais qui ne font pas baisser la note, ce qui lui renvoie le message qu’il n’y a pas de fautes importantes. Sauf que .. Hein … hum …

Il faut « désacraliser l’acte d’écrire » nous dit-on. Soit. Mais pas en sacrifiant l’orthographe et la grammaire, même si ce n’est pas le but recherché.

Et d’un autre côté, je n’imagine pas chaque enseignant prenant le temps auprès de chaque enfant (d’autant plus dans les classes de 28 élèves) de partir des hypothèses erronées de l’enfant pour les remplacer par un raisonnement juste de manière à « casser » le plus rapidement possible les conceptions à l’origine des erreurs. Le mien me répond « oui, oui, oui, j’ai compris », il n’en continue pas moins à penser comme auparavant et à reproduire plus ou moins longtemps ses erreurs.

En fonction des progressions, l’on peut tout à fait faire en sorte d’impulser des idées à l’enfant en fonction de son bagage. S’il manque d’imagination, le parent peut tout à fait proposer des situations d’écriture inductives.

Exemple de phrase du jour : Raconte quelque chose que tu as fait hier à l’école, et la réponse pourrait être Hier, j’ai fait des additions, sachant que « j’ai fait » a été étudié (verbe / action), le mot « des » également (mots outils), ainsi que « additions »  (liste de mots de l’enseignante), et que les notions de pluriel des mots ont été abordées.

Évidemment, cela demande énormément de travail de la part du parent que de trouver des idées (plus communément appelées « lanceurs d’écritures ») en adéquation avec la progression de l’enseignant. Le parent doit donc faire preuve de vigilance : chercher des idées, des documents « clé en main » sur internet n’est pas forcément une bonne solution, chaque instit’ ayant sa propre progression. J’ai toujours à l’esprit que dans le cadre des révisions / leçons du soir ou des vacances, il ne s’agit là que d’une aide complémentaire, une sorte de « rappel », il ne s’agit pas d’imposer une surcharge cognitive supplémentaire.
Inutile donc, par exemple, parce que vu sur certains documents issus du net avec une question et une image associée (lanceurs d’écriture), d’attendre du poussin qu’il écrive : J’ai vu un écureuil, alors même qu’il n’a pas abordé le son « euil » et que le mot « vu » n’a été abordé qu’en Découverte du monde / Questionner le monde, et non en conjugaison. Idem pour une réponse attendue qui serait : Il cueille des fruits murs.

Avoir à l’esprit qu’il ne doive écrire que ce qu’il sait écrire. Il s’agit là de développer la vigilance orthographique, une attitude réflexive sur l’écrit. L’enfant doit pouvoir rentrer dans une réflexion personnelle (« Est-ce que je sais ou non écrire ce mot, en suis-je vraiment sûr ? » « Un mot ne s’écrit pas au hasard, je dois d’abord savoir si je sais l’écrire ou non »).

Alors bien sur, en fonction de la charge de travail de l’enfant le soir (les devoirs du soir), « écrire une phrase par jour » peut, à la maison, bien évidemment se transformer en 2 ou 3 « ma phrase du jour » par semaine  🙂

Bref, assez discutaillé : les documents, avec quelques exemples de phrases du jour, ainsi que le petit document « Consignes de lecture / relecture : Je pense à … »  récapitulant les consignes : ne pas oublier les points sur les i, les barres sur les t, les majuscules et les points en début et fin de phrases, vérifier l’orthographe, mettre les pluriels des noms (en sous-main ou collé sur papier bristol bien en vue devant le razmok’) à lire avant et après lors de la relecture. Avec éventuellement des crayons de couleur mis à sa disposition afin qu’il entoure ou souligne chacune des consignes, à la manière de nos amis Canadiens et Québecois qui pratiquent la « dictée 0 faute » ou « dictée zéro faute ».

.

1 – Modèle « Ma phrase du jour » – J’écris une phrase pour raconter ce que j’ai dessiné.

rituel-phrase-du-jour-cp-ce1-cycle-2-j-ecris-ce-que-j-ai-dessine

Aperçu document « Rituel phrase du jour – J’écris ce que j’ai dessiné »

..

2 – Modèle « Ma phrase du jour » – J’écris une phrase pour raconter ce que je vois sur l’image.

rituel-phrase-du-jour-cp-ce1-cycle-2-j-ecris-une-phrase-pour-raconter-ce-que-je-vois-sur-l-image

Aperçu du document « Rituel phrase du jour – J’écris une phrase pour raconter ce que je vois sur l’image »

.

3 – Modèle « Ma phrase du jour » – Je copie et je dessine.

rituel-phrase-du-jour-cp-ce1-cycle-2-je-copie-et-je-dessine

Aperçu des documents « Rituel phrase du jour – Je copie et je dessine »

.

4 – Modèle « Ma phrase du jour » – J’écris une phrase à partir d’un mot.

rituel-phrase-du-jour-cp-ce1-cycle-2-j-ecris-une-phrase-a-partir-du-mot

Aperçu du document « Rituel phrase du jour – J’écris une phrase à partir d’un mot »

.

5 – Modèle « Ma phrase du jour » – Je recopie les phrases de la dictée faite en classe.

rituel-phrase-du-jour-cp-ce1-cycle-2-je-recopie-les-phrases-de-la-dictee-faite-en-classe

Aperçu du document « Rituel phrase du jour – Je recopie les phrases de la dictée faite en classe »

.

6 – Modèle « Mon mot du jour » –  Je recopie le mot à apprendre par cœur.

7 – Modèle « Mes mots du jour » – Je recopie les mots à apprendre par cœur.

rituel-phrase-du-jour-cp-ce1-cycle-2-le-mot-du-jour-les-mots-du-jour

Aperçu des documents « Rituel mot(s) du jour – Mon mot du jour, mes mots du jour, je recopie le ou les mots à apprendre par coeur »

.

8 – Consignes production d’écrits lecture / relecture – Je lis les consignes – J’écris ma phrase – Je me relis et me corrige à la manière de la « dictée zéro faute » ou « dictée 0 faute »

Petit document que vous pouvez également trouver ici : Aide à la production d’écrits | Ressources cycle 2, remanié au goût du jour pour coller parfaitement à cet article. Une fois le document imprimé et inséré dans une pochette transparente, l’enfant peut lire une première fois les consignes, rédiger sa ou ses phrases, se relire et pointer les consignes une à une.

A noter que ces consignes concernent les enfants qui n’auront, grammaticalement parlant, abordé que le pluriel des mots. Lorsque le Razmo’ aura étudié d’autres notions grammaticales, je modifierai ce document (et bien entendu, je le mettrai ici à disposition).

je-lis-les-consignes-j-ecris-ma-phrase-je-me-relis-je-me-corrige-ma-phrase-du-jour-cp-ce1-cycle-2-dictee-du-jour-production-d-ecrits

Prodution d’écrits « Phrase(s) du jour » « Mot(s) du jour » – je lis les consignes, j’écris, je me relis

Titre : Rituel phrase du jour | Production d’écrits au cp ce1 – Vigilance orthographique.

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s